Comment choisir son pistolet à peinture ?

6 août 2019 choisir son pistolet à peinture

Désormais, peindre n’a jamais été aussi simple. Auparavant, lorsqu’il fallait repeindre une façade, un meuble ou une porte, il fallait se munir d’un pot de peinture, d’un pinceau, d’un rouleau et d’énorme quantité de journaux éparpillés sur le sol. Il vous avouer que cela ressemblait vraiment à un vrai chantier. Effectuer de telles tâches prenait énormément de temps. Et s’il faut en rajouter une couche, pour se protéger des éclaboussures, il était nécessaire de porter des gangs et des combinaisons. Autant dire que ce n’était pas franchement agréable. Aujourd’hui, les pistolets à peinture investissent le marché. Rien à savoir comment les choisir.

Pistolet à peinture : son fonctionnement

Comme vous l’aurez si bien deviné, ces formidables appareils servent à appliquer une couche de peinture sur une quelconque surface. Avant chaque utilisation, il est important de diluer la mixture avec de l’eau pour qu’elles prennent un état liquide. En ce sens, la vaporisation est bien plus aisée à entreprendre. Quant à la nature des produits à utiliser à cet effet, il est nécessaire d’assimiler une certaine distinction. La première catégorie se compose des peintures dites en phase aqueuse dont la composition est caractérisée par du vinylique. La deuxième, mais non des moindres prend l’appellation de peinture en phase solvant. Dans ce cas, la dilatation s’effectue à l’aide de solvant. Ne vous y méprenez pas, les usages de ce précieux engin ne se limitent pas seulement à la peinture. On peut bien évidemment envisager une pulvérisation de produit de bois ou de vernis.

Pistolet électrique et pistolet à air comprimé

Tous les pistolets à peinture ne se ressemblent pas et chacun d’entre eux possède des caractéristiques qui leur sont propres. De ce fait, un pistolet à peinture électrique se différencie de ses congénères en raison de sa mécanique interne. En effet, ces appareils se mettent en marche grâce à un moteur à piston. Ce mécanisme actionne une pression aléatoire selon les modèles concernés. Néanmoins, il est possible d’évaluer cette pression en fonction du débit et de la puissance. Les fabricants ont spécialement tenu à éviter l’effet brouillard. Durant la manœuvre, une fine couche est appliquée sur les surfaces et de façon entièrement homogène. Comme ce procédé projet quelques composants résiduels dans l’air, il serait vivement conseillé de porter des masques de protection et de recouvrer la pièce de bâches.

Critères de sélection d’un pistolet à peinture

Tout ce dont il faut impérativement se rappeler, c’est trois éléments intimement liés : la pression, la puissance et bien entendu le débit. À noter que ce sont des variables qu’on peut aisément régler manuellement. En utilisant tel ou tel produit, à savoir du vernis, de la masure ou de la peinture, on adapte l’appareil au bon réglage optimal. Ainsi, vous pouvez contrôler efficacement l’application des produits sur les surfaces concernées. Concernant l’aspect budgétaire, le prix d’acquisition d’un pistolet dépend en grande partie de la contenance, des options, de la puissance du moteur et essentiellement de la marque. Dans cette configuration, on peut notamment distinguer un ordre hiérarchique sur les catégories de pistolet commercialisées sur le marché. Tout en bas de l’échelle, il y a l’entrée de gamme, avec une contenance limitée et des résultats peu satisfaisants. La moyenne gamme et le haut de gamme sont des valeurs sûres à privilégier.